Mieux connaître la CGECI

La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) est l’organisation patronale la plus représentative du Secteur Privé en Côte d’Ivoire.

La CGECI fédère des Groupements professionnels, des Associations d’entreprises et des entreprises de tous les secteurs d’activités (industrie, commerce, agriculture et services) soit :

27 Groupements et Associations professionnelles,

 près de 80% du Secteur Privé moderne ivoirien,

 plus de 17 000 milliards de FCFA de chiffre d’affaires,

 plus de 300 000 emplois.

La CGECI est un acteur majeur dans la représentation des entreprises, la défense de leurs intérêts et la promotion de leurs activités.

La CGECI est l’interlocuteur principal des pouvoirs publics, des organisations syndicales de travailleurs et des tiers, pour tous les sujets portant sur l’amélioration de l’environnement des affaires, la compétitivité des entreprises, la promotion du dialogue entre les partenaires sociaux, le développement du Secteur Privé et la création de richesse par la promotion des initiatives privées et de entreprenariat.

Les principales missions de la CGECI consistent à :

Représenter les entreprises membres et défendre leurs intérêts;

Apporter à ses membres tous concours et services nécessaires au renforcement de leur compétitivité;

Veiller et émettre des avis sur toutes les questions à caractère économique, juridique et social susceptibles d’améliorer l’environnement des affaires;

Offrir aux membres, un cadre d’échanges et de concertations;

Mettre à la disposition des membres, des informations juridiques, économiques, financières, fiscales etc;

Promouvoir et renforcer le dialogue social bipartite et tripartite;

Valoriser le rôle de l’entreprise dans la création de richesses et dans le développement économique et social.

 

LES ORGANES DE DECISION

 

L’Assemblée Générale

Le Conseil d’Administration

Le Président

 

LES ORGANES D’APPUI

 

LA DIRECTION EXÉCUTIVE

LE COMITÉ D’ÉTHIQUE

LE COMITÉ D’ORIENTATION ET DE VEILLE STRATÉGIQUE

LE COMITÉ DE DÉVELOPPEMENT DU PATRIMOINE

LE COMITÉ DE PROMOTION DES CHAMPIONS NATIONAUX

LE COMITÉ DE GESTION DE LA TSE

LES COMMISSIONS PERMANENTES

 

Le Bureau Exécutif : Il supplée le Conseil d’Administration pour les prises de décisions entre deux Conseils d’Administrations. 

 

La Présidence

Le Président de la CGECI, qui est également le Président du Conseil d’Administration (PCA), est élu pour trois (3) ans par le Conseil d’Administration. Son mandat ne peut être renouvelé qu’une seule fois pour la même durée.

Il est, pendant la durée de son mandat, Administrateur en son nom propre.

Il est élu par le Conseil d’Administration dont il exerce par délégation, les pouvoirs.

Le Président est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toutes circonstances au nom de
la CGECI, sous réserve des pouvoirs et des attributions que les statuts attribuent au Conseil d’Administration ou aux Assemblées Générales.

 

La Direction Exécutive

La Direction Exécutive organise et supervise le fonctionnement de l’organisation.

Principal organe d’exécution, elle assure l’interface entre la Présidence, le Conseil d’Administration, les Membres de la Confédération, les Partenaires Stratégiques, l’Administration Publique et les Tiers.

Elle anime et coordonne les actions, supervise la réalisation des missions et tâches de la Confédération dans tous ses domaines d’intervention.

  1. Stéphane AKA-ANGHUI, est le Directeur Exécutif.

 

COMITES SPECIALISES DE LA CGECI

Le Conseil d’Administration crée, en son sein, des comités spécialisés chargés d’étudier des dossiers qui leur sont confiés en vue de faciliter le déroulement de ses travaux ou pour exécuter des tâches et missions ponctuelles. Les Comités ci-après désignés sont créés au sein du Conseil :

 

LE COMITÉ D’ÉTHIQUE

Composé de 03 à 09 membres, il a pour mission de :
Veiller au respect des statuts et du règlement intérieur;
Analyser les dossiers d’adhésions et émettre un avis au président du Conseil d’Administration;
Émettre un avis au Conseil d’Administration concernant les radiations;
Promouvoir toute action de sensibilisation ou de formation visant à promouvoir l’étique des les entrepris.

 

LE COMITÉ D’ORIENTATION ET DE VEILLE STRATÉGIQUE

Composé de 03 à 09 membres et a pour mission de :
Réaliser des enquêtes d’images ou d’évaluations de l’impact de la CGECI;
Conduire le processus de réflexion stratégique sur la croissance, la compétitivité et le développement du Secteur Privé;
Proposer toutes actions de communication visant à évaluer valoriser l’image et à renforcer sa crédibilité de la CGECI;
Proposer de nouvelles orientations stratégiques, de nouvelles actions visant à accroître l’efficacité de la CGECI à l’égard de ses membres.

 

LE COMITÉ DE DÉVELOPPEMENT DU PATRIMOINE

Composé de 02 à 03 membres, il a pour mission de :
Étudier toute possibilité d’acquisition ou de réalisation de nouveaux actifs afin de renforcer les ressources de la CGECI;
Concevoir la stratégie de renforcement des actifs à soumettre au Bureau Exécutif du Conseil d’Administration;
Engager toutes études spécifiques en vue d’orienter le Bureau Exécutif dans le domaine du développement du patrimoine.

 

LE COMITÉ DE PROMOTION DES CHAMPIONS NATIONAUX

Composé de 02 à 03 membres, il a pour mission de :
Définir la stratégie des champions nationaux à soumettre au Bureau Exécutif du Conseil d’Administration et aux autorités gouvernementales;
Concevoir un programme de soutien particulier au bénéfice des entreprises ou des secteurs d’activités à prévoir;
Proposer des reformes dans le domaine économique et fiscale en vu de booster les entreprises identifiées ou les secteurs à promouvoir.

 

LE COMITÉ DE GESTION DE LA TSE

Composé de 02 à 05 membres, il a pour mission de :
S’approprier l’étude réalisée sur la TSE pour une application stricte de l’arrêté de la TSE;
Mettre en application ces règles et veiller au respect des arrêtés de la TSE;
Définir les règles d’attributions équitable des aides et subventions des organismes demandeurs;
Rendre compte de la gestion de la TSE aux organismes privés.

 

Direction des Commissions, Etudes et Prospective

Etudes

Information économique
Etudes prospectives
Baromètre économique
Note de conjoncture
Veille économique et sectorielle
Statistique
Base de données économiques
Etc...

 

Plaidoyer

Animation des cadres de dialogue avec l’Etat
Animation des cadres de dialogue avec les partenaires sociaux
Veille réglementaire
Veille sociale
Annexe fiscale
Matrice des préoccupations
Dialogue Public-Privé
Amélioration des cadres d'échange avec les partenaires sociaux
Lobbying

 

Environnement des affaires

Amélioration environnement et climat des affaires
Amélioration de la compétitivité des entreprises
Appui à la lutte contre la fraude et l’informel
Suivi des indicateurs Doing Business
Suivi de la mise en œuvre du MCC

 

Commissions

Organiser les réunions
Avis et position sur les thématiques portées par les Commissions
Coordination des activités des commissions
Représentation de la CGECI

 

COMMISSIONS PERMANENTES

Les Commissions permanentes sont au nombre de onze (11). Elles sont composées des membres adhérents et associés qui s’y inscrivent et sont chargées d’émettre des avis sur toutes les questions qui leur sont soumises par le Conseil d’Administration, le Président ou le Directeur Exécutif.

Les Commissions Permanentes sont par essence des organes de concertations où les représentants de toutes les entreprises se de rencontrent, partagent leurs expériences, analysent les situations à travers des études ou des propositions de solutions dans les domaines jugés prioritaires par le Secteur Privé.

 

COMMISSION ÉCONOMIE NUMÉRIQUE ET ENTREPRISE DIGITALE

COMMISSION PROMOTION DE L’ENTREPRENEURIAT NATIONAL

COMMISSION DÉVELOPPEMENT DES PME ET FINANCEMENT

COMMISSION DOUANE, INTÉGRATION RÉGIONALE ET TRANSPORTS

COMMISSION ÉCONOMIE ET DIVERSIFICATION

COMMISSION EMPLOI ET RELATIONS SOCIALES

COMMISSION ÉNERGIE-QUALITÉ, HYGIÈNE, SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT

COMMISSION ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES ET COMPÉTITIVITÉ

COMMISSION FORMATION PROFESSIONNELLE ET RECHERCHE

COMMISSION GOUVERNANCE, ÉTHIQUE ET RSE

COMMISSION JURIDIQUE ET FISCALE

 

centre d’appui et de developpement des entreprises de la cgeci (cade)

Pour se conformer aux standards internationaux

Selon l’ITC/ILO une organisation patronale a en général trois missions :

    • la représentation et la défense des intérêts de ses membres (force de revendication);
    • la proposition de réformes et de politiques pour l’amélioration de l’environnement des affaires (force de proposition);

 

  • l’amélioration de la compétitivité de ses   membres (force de transformation).

 

Le CADE est la boîte à outils «fédérée» de la CGECI qui vise l’amélioration de la compétitivité des entreprises à travers des services des services d’accès à des marchés, de renforcement des capacités et d’accès à des sources de financement.

Le CADE est à la disposition de:

    • Adhérents à la CGECI;
    • Grandes entreprises;
    • PME; 
    • TPE; 
    • Startups;
    • Jeunes entrepreneurs (déjà en activité ou non),

 

  • Groupements et Associations d’entreprises.

 

CHOIX STRATÉGIQUES

À la suite de l’analyse de ses contextes interne et externe, le nouveau cadre stratégique de la CGECI a été défini. Celui-ci est composé de la mission, de la vision, des valeurs, des enjeux, des axes d’intervention, des orientations, des objectifs stratégiques et des objectifs opérationnels.

 

Mission

La mission caractérise la vocation, la finalité ou la raison d’être d’une organisation. Elle repose essentiellement sur ses principales activités, ses spécialisations, ses ressources et ses compétences clés.

Concernant la CGECI, il convient de rappeler qu’elle est la principale organisation patronale de la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, elle fédère 27 Groupements et Associations et plus de 200 entreprises individuelles. L’idéal qu’elle poursuit consiste à : 

« Défendre les intérêts des adhérents, offrir des services pour améliorer la compétitivité des entreprises, faire des propositions pour améliorer l’environnement des affaires et contribuer significativement à la croissance économique de la Côte d’Ivoire ». 

 

Vision

« Être l’organisation patronale par excellence, internationalement reconnue, agissant dans l’intérêt des entreprises et pour le développement durable et inclusif de la Côte d’Ivoire » 

La vision de la CGECI se fonde sur sa noble ambition de faire prospérer toutes les entreprises ivoiriennes dans un environnement mondial de plus en plus concurrentiel. 

Pour y parvenir, elle va instaurer une nouvelle culture organisationnelle en vue de développer l’esprit d’équipe et le sens de responsabilité de son personnel, et surtout favoriser l’engagement total de ses membres.  

Aussi, soutient-elle les initiatives entrepreneuriales dans toutes les régions du pays et propose des services innovants pour la croissance et la compétitivité des entreprises. Dorénavant, la CGECI est plus que jamais à l’écoute des entreprises, et se donne les moyens de défendre avec ferveur les intérêts du Secteur Privé auprès de toutes les instances de décisions au niveau national et international. 

De même, elle continue de travailler de façon harmonieuse avec le Gouvernement pour poursuivre la construction des principaux piliers d’une économie durable, inclusive et résiliente.

 

Valeurs

Les valeurs organisationnelles sont ce qui distingue la CGECI de tant d’autres organisations patronales en Afrique et ailleurs dans le monde. Intimement liées à sa mission et à sa vision, ces valeurs sont largement affirmées par ses membres et son personnel. Elles sont construites autour du verbe « CROIRE », et expriment l’espoir qu’une nouvelle ère s’ouvre pour la CGECI et le secteur privé ivoirien. Les valeurs de la CGECI s’établissent comme suit :

 

  • Cohésion : l’influence de la CGECI se repose sur l’union, la solidarité et la coopération entre ses membres. Chacun d’eux a pleine conscience que sa croissance et sa prospérité dépendent de celles des autres. Aussi, chaque membre est fier d’appartenir à une organisation unique par sa mission, par la qualité de ses adhérents et par ses réalisations.

 

  • Réactivité : le personnel de la CGECI est animé par une volonté de réagir avec promptitude à toutes les sollicitations. C’est ce qui conditionne ses relations internes et ses rapports avec les membres et les autres parties prenantes.

 

  • Ouverture : la CGECI est une organisation patronale qui est ouverte sur son environnement immédiat et sur le monde entier. Elle est profondément attachée à la diversité et fait la promotion des investissements nationaux et étrangers. En outre, elle incite les entreprises ivoiriennes à intégrer une dimension régionale et internationale à leurs activités.

 

  • Indépendance : la mobilisation, l’implication et l’engagement de chaque membre renforcent davantage la capacité de la CGECI à comprendre, analyser et décider par elle-même et pour elle-même en toute liberté. 

 

  • Responsabilité : répondre aux préoccupations des entreprises et mettre à leur disposition des services de qualité, constitue la raison d’être de la CGECI. En outre, elle privilégie une gestion saine et responsable, tout en étant habitée par un souci d’intégrité et d’équité. 

 

  • Efficacité : La CGECI est engagée dans une démarche d’amélioration continue. Chaque jour, elle s’attelle à appliquer les bons outils aux bons processus. Ainsi, elle améliore de façon permanente sa capacité à se fixer des objectifs ambitieux et à les surpasser.

 

Principes

L’accomplissement des missions de la CGECI se fonde sur les trois principes suivants :

  • Le caractère apolitique de l’organisation patronale ;
  • la préservation des intérêts du secteur privé ;

la gestion saine et transparente des ressources de l’organisation.

 

De par ses statuts du 9 mai 2005, la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) est une union entre les groupements professionnels, les syndicats et associations professionnelles de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture, régie par le Code du travail. Elle a pour mission, entre autres de :

Faire prévaloir la liberté d’entreprise et l’économie de marché;
Assurer la cohésion indispensable des membres;
Emettre son avis sur toute question à caractère économique et social;
Renforcer le dialogue social avec les Partenaires sociaux, l’Etat et les partenaires au développement;
Représenter et défendre les entreprises adhérentes ainsi que celles adhérentes aux organisations professionnelles membres de la CGECI, notamment auprès des Pouvoirs Publics et organismes paritaires nationaux, régionaux et internationaux;
Apporter à ses membres tous concours et services en vue d’accroître l’efficacité d’ensemble;
Communiquer toute information visant à promouvoir et à développer le secteur privé.

L’évolution de la représentation du patronat ivoirien est allée de pair avec le développement économique de la Côte d’Ivoire.

Ainsi, à l’association largement informelle des entreprises des années soixante à quatre vingt, d'une Côte d’Ivoire économiquement naissante, a succédé, aujourd’hui, la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI).

La CGECI est née en 2005 de la restructuration du Conseil National du Patronat Ivoirien (CNPI).
Le CNPI, créé le 4 décembre 1993, conformément au titre II de la loi n° 64-290 du 1er août 1964 portant Code du Travail, a été officiellement enregistré par la Mairie de la ville d’Abidjan sous le récépissé n° 012/MVA/SG1/94 du 30 juin 1994.

Le Conseil  a  succédé à l’Union Patronale de Côte d’Ivoire (UPACI), dissoute le 20 octobre 1993 pour des raisons structurelles et financières.
Le CNPI était une association de neuf groupements d’entreprises représentatifs des principaux secteurs d’activités professionnelles. Chaque groupement regroupait au moins 30% des entreprises, employait plus de 20% des salariés et était tenu de générer au moins 50% du chiffre d’affaires de son secteur.
En 2005, l’Assemblée générale du CNPI, faisant le constat de sa lourdeur et de ses faiblesses, admit la nécessité d’apporter une réponse holistique aux défis posés par l’environnement des affaires et la mondialisation.
Dès lors, le rassemblement du secteur privé en une organisation représentative du poids économique du monde de l’entreprise en Côte d’Ivoire s’est avéré incontournable.

Le CNPI devient alors la CGECI, une union d’associations, de groupements professionnels et d’entreprises individuelles issus de tous les secteurs d’activités.

CGECI © 2014, tous droits réservés."